Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Kids Birthday tickers

Lilypie Kids Birthday tickers

Daisypath Vacation tickers

Daisypath Vacation tickers

vendredi 14 juillet 2006

Nuit d'enfer

Je ne sais pas ce qui c'est passé cette nuit là. Après avoir dit à tout le monde que notre petite était un ange, qu'elle faisait ses nuits... Tout à dérapé.

Chronique d'une nuit d'enfer:

Au départ tout se passe comme à l'habitude, au moment de passer à table Timéa réclame le sein de Gaëlle, on attend donc qu'elle ait fini (entre 30 et 40 minutes) pou avoir le plaisir de manger froid mais ensemble.
On décide de la mettre au lit, on allume les girlande de coeur et de fleur ferme les volets et on s'installe devant un bon DVD.
Puis il est minuit on se met au lit. Les deux portes de chambres ouverte comme de bon parents débutant près à sauter du lit à la moindre alerte.

Le sommeil nous saute à la gorge et c'est à peine le mot nuit du "bonne nuit" prononcé que nous sombrons...
1h30 du matin un pleur nous sort de notre torpeur, pas besoin de réfléchir ça vient d'à-côté Gaëlle se lève et la petite se met à téter. Moi dans un sursaut de courage je les regarde faire et me retourne pour profiter de ma famille les yeux fermés (c'est pour mieux apprécier le moment que je ferme les yeux) mais voilà que je me rendors...
Pas bien longtemps les bras de Morphée semblent trop court cette fois-ci car la petite donne de grand coup de tête sur le sein de sa mère en poussant des cris stridents.
Rageuse elle tire sur ce sein comme un chien jouant avec une chaussette !... Oui je sais l’image est dur mais la réalité l’est encore plus. Au bout de deux heures Gaëlle abandonne, rien de bon ne sortira de cette situation. Moi j’ai réussi à dormir un peu. Aller c’est mon tour je suis le père j’assume ! Je prend la petite dans mes bras et hop hop hop, je la berce elle se calme prend un grand bouffée d’air en hoquetant et me regarde droit dans les yeux avant de ressortir un cris bestial qui me déchire les tympan car je sais pas qui est le crétin qui à dis qu’il fallait pauser l’enfant sur son épaule ! Notez que nous vivons tout ceci non pas comme un drame mais comme une preuve d’amour trop difficile à exprimer entre les différentes parties, nous voulant calmer la petite, elle voulant nous exprimer son amour avec le seul moyen mis à sa disposition en ce jour…

4h du mat… toujours pas d’accalmie dans la tempête. Gaëlle capitaine du navire me rejoint dans le salon. Ca fait deux heures que je fait tanguer ma fille, je comprend pas comment elle n’a pas déjà vomi… Mais c’est le seul moyen d’arrêter les cris.

On se regarde dans le noir des cernes en se demandant quelle est la solution ?

Mais on bloque… puis l’un de nous deux à une idée maléfique…
Erik (responsable de résoudre tout les problèmes qu’un ingénieur ne sait pas résoudre, il est manuelle) m’a offert deux tétines qu’on s’était juré de ne jamais utiliser.

Frénétiquement j’ouvre la boite car les tétines sont emballées de telle manière à ce que pour les sortir les parents soit énervés, puis tout doucement je lui colle la tétine dans la bouche.

Là un peu étonnée elle tutut comme le nom l’indique et après trois mouvements de va et vient elle nous la crache à la figure dans un dernier mouvement de langue répulsif … là notre désespoir est partager entre la joie de voir notre fille refouler tout objet n’étant pas le sein de sa mère et le qu’est ce qu’il nous reste en magasin ?

4h30 toujours pas de solution au problème. Dehors le jour pointe le bout de son nez ce qui n’as pas lieu de nous remonter le moral.

La question tombe : "Chou, on le fait ?"
Sans vraiment l’admettre, mais sans vraiment dénigrer, d’un pas de velours car même si la bête crie rien ne sert de s’énerver, nous la redéposons dans sont lit cage. Le fauve hurle de voir ses parents abandonner, mais ses parents craque et vont se remettre au lit, persuadé qu’ils ont fait tous ce qui était en leur pouvoir pour leur fille. On s’endort avant la fin de pleur, non pas qu’elle ait pleuré 3h mais je pense qu’il ne nous a pas fallu plus de 3 minutes pour sombrer.

Au matin un peu reposé, elle nous regarde comme si tout était normal et là nous réalisons combien notre fille est intelligente elle a déjà su pardonner les incompréhensions de ses parents.

Depuis ce jour les choses ont été éclaircies, elle dort là nuit et nous aussi.

1 commentaire:

  1. Greets to the webmaster of this wonderful site! Keep up the good work. Thanks.
    »

    RépondreSupprimer